Il est sans doute ironique que la traduction du mot indonésien soto se résume si modestement