Si jamais vous mangez chez Sunny Lee, ne soyez pas surpris de dégoter des plats qui combinent des influences de ses racines coréennes, grecques et américaines. Tout particulièrement, la composition culinaire de kimchi jjigae de sa famille est enrichie de façon non traditionnelle avec du beurre à la fin, la poussant vers quelque chose de plus près de la bolognaise italienne ou du poulet au beurre indien. Ce plat tire son onctuosité du brunissement de la marinade au yogourt ainsi que des graines de soja moulues. La pâte de tomates caramélisante au kimchi harmonise l’acidité brillante et funky des deux ingrédients et illumine la teinte de ce ragoût, idéal pour une nuit pour l’hiver. Canalisez votre grand-mère intérieure: préparez-vous à demeurer au-dessus du poêle durant près pour l’une heure et assurez-vous de porter un tablier. Ce ragoût épicé et sucré, légèrement noisette et crémeux en vaut la peine.

Ingrédients

6 à 8 portions

1

tasse de yogourt grec nature au lait entier

4

gousses pour l’ail, hachées finement

1

2 morceaux de gingembre, pelé et haché finement

3

Cuillère à soupe gochugaru (poudre de poivron rouge bordeaux coréen)

1

Cuillère à soupe sauce poisson

1

Cuillère à soupe Cristal de diamant ou 1¾ c. Sel casher de Morton

1

c. à thé poivre sombre fraichement moulu

2

lb de cuisses de poulet désossées et sans peau

½

tasse de soja séché

2

Cuillère à soupe huile végétale

1

oignon, tranché de ½ “pour l’épaisseur

2

tasses de kimchi au chou Napa égoutté, coupé en morceaux de 2 po

2

Cuillère à soupe plus 1½ c. pâte de tomate

tasses de bouillon de poulet faible en sodium

4

Cuillère à soupe Beurre sans sel

Riz blanc cuit (pour servir)

3

oignons verts, tranchés finement

1

piment rouge bordeaux (comme Fresno), tranché finement

Cornichons (pour servir; facultatif)

Préparation

Phase 1

Mélanger le yogourt, l’ail, le gingembre, le gochugaru, la sauce de poisson, le sel et le poivre dans un bol moyen. Couper les cuisses de poulet dans le sens de la largeur en trois et les ajouter au bol. Massez le mixe de yogourt dans le poulet jusqu’à ce qu’il soit bien enrobé. Couvrir et réfrigérer au minimum 1 heure et jusqu’à 3 heures.

Phase 2

Durant ce temps, placez les graines de soja dans une casserole moyenne et versez 2 tasses pour l’eau froide; porter à ébullition. Égouttez instantanément les graines de soya et rincez-les sous l’eau courante froide. Remettre dans la casserole, verser 1 tasse pour l’eau froide et porter à nouveau à ébullition. Retirer instantanément du feu et laisser refroidir légèrement. Transférer les graines de soja et l’eau dans un mélangeur et mélanger jusqu’à ce qu’une purée épaisse se forme. (Ce n’est pas grave si les graines de soja sont encore un peu puissantes; elles se ramolliront dans le braisé.)

Phase 3

Chauffer l’huile dans une grande cocotte à feu moyen-vif. En travaillant en 2 lots, retirer le poulet de la marinade, en laissant toute marinade qui veut s’accrocher, et cuire, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce qu’il soit doré de partout, 5 à 7 minutes par lot. À l’aide pour l’une cuillère à trous, transférer le poulet dans une assiette au fur et à mesure, en laissant tous les morceaux croquants et l’huile dans la casserole. Réservez toute marinade restante.

Phase 4

Réduire le feu à moyen-vif. Mélanger l’oignon, le kimchi, la pâte de tomate et la marinade réservée dans la même casserole et cuire, en remuant et en grattant constamment les morceaux dorés pour éviter de brûler, jusqu’à ce que l’oignon soit ramolli et que la pâte de tomate s’assombrisse légèrement et commence à coller au fond de la casserole, environ 10 minutes. Remettre le poulet, avec le jus recueilli sur une assiette, dans la casserole et incorporer le bouillon, le beurre et la purée de soja réservée. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que le poulet soit tout juste cuit, 10 à 15 minutes.

Phase 5

Répartir le riz dans les bols et verser le mixe de poulet dessus. Garnir pour l’oignons verts et de piment. Servir avec des cornichons, si désiré.

.